Artiste : Pattern-Seeking Animals

Album : Prehensile Tales

Date de Sortie : 15-05-2020

Ajouté le : 22-06-2020

Après un premier album ‘Pattern-Seeking Animals’ il y a moins d’un an, les Américains de ‘Pattern-Seeking Animals’ sortent un nouvel album ‘Prehensile Tales’. Nos membres ou ex membres de ‘Spock’s Beard’ continuent leur aventure et ‘Prehensile Tales’ est en gros dans le même format que son prédécesseur, près d’une heure d’écoute, à la différence que celui-ci ne comporte que 6 titres, contre 9 pour le premier, mais avec des titres plus longs qui font penser que les adeptes de progressif vont se régaler.

A la première écoute, c’est effectivement ce que l’on découvre avec ‘Raining Hard In Heaven’ qui nous embarque dans un premier long développement avec des sonorités de claviers typiques des années 70 et de belles parties instrumentales qui me rappellent les lignes mélodiques de ‘Renaissance’ (voir leur dernier album ici et les remarquables reprises de ‘Fleesh’ ici) et ‘Here In My Autumn’ qui suit, est une composition très mélodique qui frise les 8 minutes avec une atmosphère légère et champêtre et avec l’ajout de la flûte qui renforce ce sentiment. Viennent ensuite les deux titres les plus courts de l’album avec tout d’abord, ‘Elegant Vampires’, plus conventionnel, qui a servi de promotion vidéo de l’album (voir ci-dessus), et qui possède une mélodie qui s’installe facilement dans votre tête, et ensuite, ‘Why Don’t We Run’ avec de nouvelles lignes mélodiques simples mais très efficaces dans des intonations Espagnoles amenées par la mélodie mais également par la courte section instrumentale faisant intervenir une trompette. C’est avec ‘Lifeboat’ que l’on tient la pièce maitresse de l’album, long titre de plus de 17 minutes en multi-tiroirs typiques d’un progressif recherché et inventif qui alterne différentes atmosphères et qui accroche l’auditeur de la première à la dernière note. Et, enfin, ‘Soon But Not Today’, de 12 minutes, termine l’album dans une nouvelle saga progressive avec une première partie rythmée et légère puis une deuxième plus calme dans une atmosphère de comédie musicale et qui prend de l’ampleur pour un magnifique final qui ne peut que faire penser à un certain groupe des années 60.

En résumé, il n’a pas fallu longtemps aux Américains de ‘Pattern-Seeking Animals’ pour sortir un remarquable nouvel album dans un progressif riche et inventif avec de magnifiques lignes mélodiques et ‘Prehensile Tales’ est typiquement le genre d’album qui devrait plaire aux amateurs de progressif à travers les âges qui devraient le rajouter à leur discothèque idéale...

Interprêtes

John Boegehold (Claviers), Ted Leonard (Chant, Guitare), Jimmy Keegan (Chant, Batterie), Dave Meros (Basse)