Artiste : Laura Cox

Album : Burning Bright

Date de Sortie : 08-11-2019

Ajouté le : 26-12-2019

Après un premier album très prometteur en 2017 (voir ici), la Française ‘Laura Cox’ et sa formation sortent un nouvel album ‘Burning Bright’. Dans la continuité de ‘Hard Blues Shot’, ils nous offrent un rock puissant et authentique en mélangeant hard-rock, blues et country dans 10 titres tous aussi efficaces les uns que les autres. Et d’ailleurs, fait assez rare pour être souligné, ‘Laura Cox’ effectue une tournée en cette fin 2019 en Angleterre avec son groupe, comme quoi, comme disait quelqu’un « quand la musique est bonne », elle s’exporte et, excusez du peu dans le pays qui est à l’origine de pas mal de groupes de rock légendaires.
D’entrée, ‘Fire Fire’ débute l’album dans une ambiance électrique avec un refrain efficace et un premier solo de guitare dans lequel Laura fait littéralement chanter sa guitare, puis, ‘Bad Luck Blues’ continue dans un style que n’aurait certainement pas renié ‘Led Zeppelin’. Mais que dire de ‘Last Breakdown’ qui nous embarque dans une introduction à la ‘ZZ Top’ et qui développe un irrésistible bues/rock dans lequel il est impossible de rester de marbre, puis, avec ‘Looking Upside Down’, plus calme, c’est encore du bon blues/rock authentique et efficace. La pause ballade arrive avec ‘Just Another Game’ dans laquelle Laura nous fait une prestation au niveau des grandes chanteuses de blues et je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec la guitariste et chanteuse ‘Joanne Show Taylor’ (voir ici). La suite fait défiler un étonnant ‘Here’s to the War’ qui transpire du bon blues/rock avec son lent tempo chaloupé, puis les trois titres suivants sont de véritables bombes remplies d’une énergie formidable avec tout d’abord ‘Freaking Out Loud’ et son refrain entêtant, puis ‘As I Am’ avec une rythmique boogie/rock dans lequel vos pieds se mettent à battre la mesure tout seuls et avec ce magnifique changement de tempo final qui accélère encore le rythme et qui me fait penser au ‘Forty-Five Hundred Times’ du ‘Quo’ et enfin ‘The River’ qui débute calmement et monte progressivement en puissance pour un nouveau refrain mémorable. Finalement, l’album se termine avec la deuxième ballade de l’album ‘Letter to the Otherside’ qui ne peut laisser indifférent et qui monte le curseur de l’émotion de quelques crans.

En résumé, il n’aura fallu que deux albums pour que les Français de ‘Laura Cox’ explosent au grand jour car ‘Burning Bright’ est tout simplement fabuleux et, je suis persuadé qu’ils continueront à garder cette flamme intacte dans le futur car si vous avez suivi les vidéo de ‘Laura Cox’ dès ses débuts sur You Tube lorsqu’elle faisait des covers, on a tout de suite senti cette envie qu’elle avait en elle de partager sa passion d’un rock authentique rien que pour le plaisir...

Interprêtes

Laura Cox (Chant, Guitare), Mathieu Albiac (Guitare), François C. Delacoudre (Basse), Antonin Guerin (Batterie)